Comment adapter vos compétences au marché international

Vous n’avez pas besoin de nouvelles compétences si vous voulez travailler avec le marché international, ce dont vous aurez besoin est d’adapter vos compétences déjà acquises en tant que professionnel de l’immobilier et être prêt à enrichir vos connaissances culturelles.

Prenez-note des principaux domaines sur lesquels vous pourriez consacrer un peu de temps :

  1. Connaissances juridiques et commerciales

Les acheteurs internationaux s’attendent à ce que leur agent immobilier soit une source d’informations juridiques et de marché sur le pays où ils ont l’intention d’acheter une maison, étant en mesure de les informer, par exemple, sur les valeurs de vente et les principales caractéristiques d’un domaine spécifique. Démontrer que vous êtes en mesure de leur donner des informations précises et mises à jour sera un atout fondamental pour créer un climat de confiance.

  1. Réseau professionnel

Votre réseau professionnel est l’une des meilleures sources de références, vous devez donc être en relation permanente avec les spécialistes et les professionnels qui travaillent avec des clients internationaux. De cette façon, si une opportunité se présente, vous serez leur premier contact de haut niveau.

  1. Présentations

Votre objectif doit être d’informer et de persuader : inclure des informations pertinentes sur la propriété et ses environs, ainsi qu’une analyse comparative des prix dans différents domaines.

  1. Communication

La distance physique, culturelle et linguistique peut être surmontée par une communication plus étroite, adaptée aux différents profils des acheteurs internationaux (une personne retraitée qui veut s’installer dans un pays à la recherche d’une meilleure qualité de vie n’a pas les mêmes besoins qu’un investisseur). Parler le même langage est un avantage absolu, mais le plus important est que la communication prévoit les nécessités et les préoccupations des clients.

  1. Patience

La création d’un portefeuille de clients est une tâche exigeante qui prendra du temps et il est possible que vos premières offres soient peu conséquentes. Mais, dès que vous commencez à augmenter vos offres, le nombre de clients satisfaits va croître et les probabilités vont générer un effet boule de neige.

  1. Soutien aux clients

La flexibilité est obligatoire si vous voulez travailler avec des acheteurs internationaux, parce que vous aurez probablement à les aider pour certains problèmes qu’un client local aurait résolu par lui-même. Vous devez être préparé pour surmonter les contraintes de distance, pour rendre le processus aussi simple que vous le pouvez.

  1. Marketing

Pour avoir une stratégie de marketing efficace, vous devez d’abord définir le segment des acheteurs internationaux que vous voulez atteindre. Vouloir vendre à tout le monde n’est pas une bonne idée, vous vous retrouverez rapidement perdu dans une action déconnectée, incapable de donner la priorité aux actions. Plus votre segment est spécifique, mieux vous saurez ce que vous devez faire pour communiquer avec lui.

  1. Technologie

Il est essentiel d’être à jour en termes de technologie pour surmonter les contraintes de distance et être capable de communiquer. Vous devez savoir comment faire un vidéocall, utiliser des plates-formes de communication (WhatsApp) et des logiciels de partage de documents (Wetransfer) pour réussir à travailler avec un acheteur international.

  1. Proposition de valeur

Vos services, votre expérience et vos spécialités doivent être présentés aux clients de manière informative. Si vous avez une équipe de professionnels et collaborateurs qui sont en mesure d’aider votre client, faites-le lui savoir. Fournir des références, des témoignages et des exemples d’offres que vous avez conclues et faire tout cela par des supports qui utilisent la langue maternelle de votre acheteur.

Cet article est une introduction aux « 5 jours » pour obtenir la désignation CIPS NAR.