Inmocionate at Home

La deuxième édition d’Inmocionate at home (l’édition internationale) s’est tenue le mercredi 6 mai.  Nous avons eu le plaisir de donner la parole à 2 professionnels visionnaires, qui nous ont livré leurs solutions pour réussir dans le secteur international.

La technologie : Theo O’Donnel, directeur commercial d’Immobel, nous propose d’atteindre un public mondial, grâce à des traductions commerciales de grande qualité, dans plus 21 langues.

L’humain : Daniel Daggers nous explique comment transformer chaque contact en relation de confiance, en s’appuyant, notamment sur les réseaux sociaux.

 Comment la technologie peut-elle nous permettre d’atteindre un plus grand nombre d’International Buyers?

Pour Theo, s’engager dans une activité internationale, c’est “aider chaque personne à trouver la propriété de ses rêves, quel que soit le lieu où il se trouve et la langue qu’il parle”.

La première étape, pour atteindre cet objectif, c’est de réaliser une description de la propriété dans la langue du client. Mais comment s’assurer d’une traduction adéquoite ? Les traducteurs en ligne sont souvent trop génériques… Une des solutions pourrait être la technologie Immobel, spécialisée dans le secteur immobilier. Elle rend possible la traduction précise et massive d’annonces de biens dans plus de 21 langues, incluant le chinois et l’arabe.

Par ailleurs, il est également crucial d’apporter aux annonces “visibilité et pouvoir d’attraction”. Les traductions à la demande ne laissent aucune emprunte une fois réalisées. Le seul moyen d’apparaitre dans les moteurs de recherche est d’exister dans la langue cible. C’est là où un “réseau international de référenceurs” composé de spécialistes locaux est fondamental dans la publication de vos annonces.

Autre élément clef, la traçabilité de l’activité sur vos biens, qui va permettre de “monétiser le lien”. C’est pourquoi la solution Immobel intègre également le paiement des commissions et les contrats, rendant ainsi l’activité internationale “simple et sécurisée”.

 Comment construire une relation de confiance ?

Daniel a commencé par vendre des studios à Londres. Aujourd’hui, il s’est spécialisé dans la vente de villas de luxe dans le monde entier. Quel est le secret d’une telle carrière ?

Avec plus de 40.000 abonnés sur les réseaux sociaux, il a ouvert la voie à une nouvelle façon de travailler dans l’immobilier. Il a pris conscience très tôt de l’importance des réseaux sociaux : Twitter, Linkedin, Instagram …et de leur utilité pour gagner en crédibilité et donner à connaitre son professionnalisme.  Aujourd’hui, un historique numérique est souvent considéré comme une “preuve”.

Les émotions occupent une grande place dans l’activité immobilière. Les réseaux sociaux n’ont cependant qu’un impact partiel. La base, le moteur, c’est la relation humaine. Daniel nous confie qu’il gère ses affaires “avec empathie”, comme il l’a toujours fait.  Il veut “aider les gens”. “Ce n’est pas motivé par des buts à court terme” qu’il fait les choses comme il les fait mais “parce que c’est la bonne méthode”.

Ce que Daniel recherche, ce sont des “relations”, et non des clients. Parce qu’une relation peut vous recommander. “ Prenez dans vos bras les personnes avec lesquelles vous faites des affaires”. “Vous grandissez avec votre base clients”. Voila le secret pour être le premier en haut de la liste lorsque ces relations auront besoin d’un conseil.

Comment voyez-vous l’évolution du marché non-résident ? Quel conseil pourriez-vous donner aux professionnels de l’immobilier ?

Theo nous rappelle que le futur est difficile à prévoir. Peut-être famille et environnement local connu vont devenir des valeurs refuges. Et pourtant, les opportunités qu’offre le monde sont tellement grandes, nous fait remarquer Daniel.

Le nouveau Nomade Digital est devenu une réalité, et certains de ces jeunes nomades commenceront par louer. Une belle opportunité également pour les affaires, une occasion de semer les graines d’une relation, qui permettra aux professionnels d’accompagner ces futurs clients au fur et à mesure de leurs besoins immobiliers, tout au long de leur vie.

L’environnement actuel est certes complexe. Néanmoins, rester centré sur le client et lui proposer un service de qualité, c’est la clef de la survie et aussi du succès, même dans une micro-tendance négative, nous dit Theo.

L’important rappelle Daniel,  c’est de consacrer une grande partie du temps à construire des relations, en privilégiant la qualité à la quantité.

Nos 2 intervenants concluent par  “vous faites votre propre chance”. Alors, soyez positif, travaillez dur et, si possible, alliez technologie et relations humaines.

Vous pouvez regarder les épisodes que vous avez manqué sur www.inmocionate.com.